CFP - Lire la consommation et le marché avec Pierre Bourdieu, Mercredi 22 novembre 2017 – Le Havre

Séminaire pré-Journées Normandes de Recherches sur la Consommation

 

En avant-première des prochaines Journées Normandes de Recherches sur la Consommation qui se tiendront au Havre les 23 et 24 novembre prochain, le NIMEC vous convie à une journée de travaux autour de la pensée de Pierre Bourdieu. Elle fait suite à la Journée "Penser critique. La consommation au prisme des mondes de Foucault" qui a eu lieu à Reims le 31 mars 2016.

Cet appel à contribution concerne tous ceux qui, quelque soit leur discipline, se proposent de mobiliser l’oeuvre de Pierre Bourdieu dans leurs travaux afin de comprendre et lire la consommation et le marché.

Un résumé de 2 pages, correspondant à une intention de communication, est demandé pour le 1er octobre 2017, à envoyer par mail à l’adresse suivante : eric.remy@univ-rouen.fr

Cette intention peut n’être encore qu’une intuition et ne prendre la forme que d’un working paper. Les propositions émanant des doctorants et jeunes doc-teurs feront l’objet d’une attention bienveillante. Les échanges de la journée ayant justement pour objet d’accompagner les auteurs dans leur cheminement scientifique, théorique et méthodologique.
A l’issue de la journée un document collectif et collaboratif sera produit. En fonction de la teneur des échanges et de l’engagement des participants, le pro-jet d’un ouvrage collectif pourra être avancé.

 

Quelques indications, non exhaustives, des propositions possibles…
 

A partir de La Distinction…


L’étude des modes de consommation permet de mettre en évidence la violence de la domination sociale qui pèse sur les individus. Du moins, est-ce ce que Bourdieu (1979) nous permet d’entrevoir dans son oeuvre La distinction. Critique sociale du jugement. Cet ouvrage, synthèse de près de vingt années de recherche, demeure à ce jour l’oeuvre de sociologie la plus citée au monde (Coulangeon et Duval, 2013) et sans aucun doute une grille de lecture essentielle pour comprendre le fonctionnement et le rôle de la consommation. Il permet en effet de lire la consommation comme le reflet de goûts, dégoûts, manières de penser, d’agir et/ou de se comporter en société socialement constitués. En d’autres termes, c’est à partir de la position des individus au sein de l’espace social global - définie par la détention de capitaux économiques mais également culturels, sociaux et/ou symboliques - que les individus peuvent (ou non) participer au jeu imposé par les champs au sein desquels ils évoluent ou sont amenés à évoluer (Bourdieu, 1979). C’est par la mise au jour de ces différentes positions que les jeux de pouvoir, de domination, de légitimité culturelle sont révélés par l’auteur, et font de Bourdieu l’un des auteurs incontournables des pensées critiques contemporaines.
En recherche sur la consommation, deux principales périodes de la mobilisation de la perspective bourdieusienne peuvent être mises en évidence (Rémy et al., 2015). La première est notamment marquée par la parution dans le Journal of Consumer Research, de l’un des articles, aujourd’hui devenu phare, de Douglas B. Holt (1995), "How Consumers Consume: A typology of Consumption Practices". Dans ce dernier l’auteur tente, en réponse au tournant postmoderne des recherches sur la consommation, de montrer l’intérêt du concept de capital culturel dans un pays considéré jusqu’alors comme en étant dépourvu pour une lecture des classes sociales : les États-Unis. La seconde période est quant à elle bien davantage tournée vers une redéfinition des concepts bourdieusiens pour répondre aux exigences d’une société devenue plus fragmentée que celle que ne décrivait Pierre Bourdieu. C’est dans ce sens que plus récemment un certain nombre de débats se sont ouverts concernant l’actualisation de notions clés de l’équation bourdieusienne : [(Habitus) (Capital)] + Champ = Pratique. On pourra par exemple noter que l’habitus s’est vu redéfini comme étant moins homogène et stable dans le temps ce qui amène Lahire à lui préférer alors le concept moins fixiste de disposition (Trizzulla et al. 2016; Herbert et Collin-Lachaud, 2017).

 

La structure sociale de l’économie et du marché…

Au-delà de la lecture de la consommation proposée dans La Distinction, d'autres travaux pourraient également être proposés en lien notamment avec l’approche socio-économique de Pierre Bourdieu que l’on retrouve par exemple dans les structures sociales de l’économie. Dans ce cadre, ce sont différents concepts et notions de la pensée bourdieusienne qui pourraient être mobilisés, et bien sûr discutés. On pense par exemple à l’homologie structurale qui donne des indications sur la magie de l’orchestration entre l’offre et la demande, notamment dans le champ de la culture où champ de la production et champ de la consommation culturelle se complètent - bien qu’imparfaitement - en fonction de la structure des capitaux détenus par les agents sur l’espace social global (e.g. Rocamora, 2002). A cette approche plus classique de la définition des champs et des enjeux qui les portent, des propositions de communication pourraient discuter du mouvement de ces agents producteurs sur l’espace social, par exemple quelles sont les conséquences sur les productions mais également sur les agents consommateurs lors du déplacement de ces agents producteurs qui passent du champ de production restreinte à celui de la production large (e.g. Rokka, Cléret et Sohier, 2013).

D’autres pistes pourraient être également explorées, notamment celle de la fragilisation d’un champ lorsque des acteurs ou des logiques extérieures remettent en question son illusio et donc son autonomie (Coavoux, 2011 ; Nau et al., 2016).
On pense également aux propositions de Bourdieu sur l’habitus économique, sa genèse et son développement à partir de ses travaux ethnographiques en Algérie. Il y est question parallèlement à d’autres logiques de fonctionnement des échanges au nombre desquels on peut noter le don et contre-don (Bourdieu ouvrant par exemple de nombreuses discussions sur la lecture de l’oeuvre de Marcel Mauss).
Dans le même registre d’idée, on pourrait s’intéresser à la constitution et au fonctionnement des champs qui couvrent les univers marchands. A ce niveau, le type de capital peut faire l’objet de réflexion comme il le propose d’ailleurs concernant la mode et les marques de luxe. Il pourrait alors être possible de voir le développement et l’importance de certaines marques comme autant de révolutions symboliques, notion que Bourdieu développe par ailleurs dans le domaine des arts et de la culture (Bourdieu, 1992).

Bibliographie


 Bourdieu P (1979) La distinction : critique sociale du jugement. Paris : Editions de Minuit.
 Bourdieu P (1992). Les règles de l'art. Genèse et structure du champ littéraire. Le Seuil.
 Coulangeon P et Duval J (2013) Trente ans après. La distinction de Pierre Bourdieu. Paris : La Décou-verte.
 Herbert M et Collin-Lachaud I (2017) Pratiques collaboratives et habitus consumériste : une analyse des mécanismes transformatifs de la consommation collaborative, Recherche et Applications en Mar-keting 32(1) 42-62.
 Holt DB (1995) How consumers consume : a typology of consumption practices. Journal of Consumer Research 22(1) : 1-16.
 Rémy E, Garcia-Bardidia R et Trizzulla C (2015) Faire de la Consumer Research avec Bourdieu. In : Ré-my E et Robert-Demontrond P (coord.) Regards croisés sur la consommation, Tome 2 – Des structures au retour de l'acteur. Cormelles-le-Royal : Editions Management et Société.
 Rocamora A (2002) Fields of fashion critical insights into Bourdieu’s sociology of culture. Journal of Consumer Culture 2(3) : 341–362.
 Trizzulla C, Garcia-Bardidia R et Rémy E (2016) De Bourdieu à Lahire : déterminismes sociaux et pra-tiques de consommation plurielles. Recherche et Applications en Marketing 31(1): 1–19.

Télécharger l'appel à contributions